VOILIERS DE TRAVAIL

VERS UN ARMEMENT COOPÉRATIF

La coopérative Skravik a pour objet la proposition d’un nouveau modèle de société contribuant à une meilleure intégration des enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux dans les activités maritimes. Skravik propose de s’éveiller au potentiel des navires de travail à la voile moderne pour façonner un avenir durable pour les territoires littoraux.

La mer est un espace maritime historique de l’exploration et de la coopération, qui laisse place aux projets innovants privilégiant l’utilité sociale et environnementale.
Pour Skravik le voilier de travail est un outil au cœur du projet pour repenser l’activité maritime face aux enjeux environnementaux, sociétaux et sociaux.
Le vent, ressource durable et libre, offre une opportunité de transition formidable pour les activités maritimes. Le chemin a été ouvert par des projets emblématiques sur le littoral breton pour le transport de fret et de passagers.
Le renouveau de la propulsion vélique ne s’ouvrirait-il pas à d’autres métiers comme la pêche ou l’océanographie ?

UNE FLOTTE
À PROPULSION VÉLIQUE

Techniquement, aujourd’hui, les navires à voile ont beaucoup progressé en termes de performance et
de robustesse. Les instruments électroniques aident et facilitent la navigation. Toutes ces avancées
technologiques mises au profit de la voile de plaisance et sportive ne seraient-elles pas pertinentes pour
créer de nouveaux navires de travail à voile ? Cette approche mêlant outils technologiques modernes et savoir-faire patrimoniaux est au cœur du projet Skravik.

Nous surcyclons des voiliers de plaisance que nous transformons en navire de travail à propulsion vélique à destination de différents métiers comme la pêche et les opérations maritimes. Cela implique de créer et inventer un outil de travail polyvalent adapté aux besoins de métiers aux spécificités nouvelles et répondant à des contraintes habituellement propres aux navires à moteur.

LES ACTIVITÉS

Les activités de Skravik sont l’appui à la recherche en mer, la pêche, et l’accompagnement par la formation. Skravik explore un modèle économique alternatif qui puisse proposer des solutions pour minimiser l’empreinte environnementale des activités maritimes et favoriser l’utilité collective nourri par l’expérimentation et les innovations techniques et sociales.

MINIMISER
L’IMPACT
FAVORISER
L’UTILITÉ COLLECTIVE

Réinventer le travail en mer à faible empreinte environnementale et diversifier ses usages.

ILS NOUS APPUIENT